Commission générale de terminologie : une belle utilisation de nos impôts

par hicks le 23/01/2015 1388 17 votes 2 Société

Participez

Vous n'avez plus de credix.

La Commission générale de terminologie et de néologie commence l'année en présentant un nouveau terme pour définir le streaming. Il convient à présent de parler de flux.

Après le « mot-dièse » ou les « mégadonnées », la Commission générale de terminologie et de néologie fait dans la simplicité. Elle vient de publier au Journal officiel de ce 21 janvier une nouvelle définition d'un terme du vocabulaire relatif à l'informatique et aux technologies.

Il convient désormais d'appeler un flux « toute diffusion ou réception par l'internet de contenus audio et vidéo, selon un mode de transmission permettant une lecture en continu sans téléchargement ». La commission remplace ainsi la notion de « diffusion de flux » intronisée en 2005. Je me demande combien de temps passent ces gens et combien ils sont payés pour inventer des traductions qui n'ont à mon sens aucune utilité. Je ne critique pas la conservation de la langue française, mais est-il vraiment nécessaire de traduire des mots qui sont déjà couramment utilisés.

Au lieu de cela, ne serai-t-il pas plus judicieux d'investir plus dans l'enseignement et apprendre à la jeune génération à écrire ? Car inventer des mots, si plus personne ne sait écrire en français...

Commentaire(s)

2 Trier par : Plus récent | Plus de j'aime
  • Moadh

    Très bien trouvé !

    Le 23/01/2015
    +

    0

  • pm26

    Bien vu ! ca devient pathétique cette frénésie de vouloir franciser des mots pourtant largement utilisés.

    Le 23/01/2015
    +

    3

  • pm26

    Bien vu ! ca devient pathétique cette frénésie de vouloir franciser des mots pourtant largement utilisés.

    Le 23/01/2015
    +

    3

  • Moadh

    Très bien trouvé !

    Le 23/01/2015
    +

    0